Les particularités d’une chaudière haute performance énergétique

L’appellation ‘chaudière haute performance énergétique’ renvoie à une catégorie d’appareils dont l’efficacité énergétique saisonnière (ETAS) est supérieure ou égale à 90%.  La notion de chaudières haute performance énergétique (HPE) désigne ainsi une nouvelle génération de chaudières, qui grâce à leur rendement particulièrement élevé, permettent de réaliser des économies durables sur les factures d’énergie.

Chaudière haute performance énergétique : Comment ça marche ?

La chaudière haute performance énergétique désigne la plupart des modèles de chaudières à condensation.  Contrairement à une chaudière traditionnelle qui laisse s’évacuer la vapeur d’eau issue de la combustion, la chaudière à condensation (HPE) récupère la chaleur latente contenue dans cette vapeur. En condensant la vapeur sur un échangeur, on récupère de la chaleur qui est ensuite utilisée pour préchauffer l’eau de la chaudière.  Cela permet ainsi de d’exploiter une énergie « gratuite » et par conséquent, de réduire la consommation énergétique du foyer et des émissions de gaz polluants. Ce type d’installation permet de réaliser en moyenne 30 à 40 % d’économies par rapport à une chaudière ancienne génération et environ 15% par rapport à un modèle standard récent.
Pour pouvoir répondre de l’appellation haute performance énergétique, les chaudières à condensation doivent respecter certains critères fixés par la directive européenne écoconception. Leur efficacité énergétique saisonnière (ETAS) devra notamment être supérieure ou égale à 90% pour une puissance inférieure à 70kW.
Il est à noter que l’appellation « chaudière THPE » (Très Haute Performance Énergétique) permet désormais de désigner les chaudières dont l’ETAS est supérieur ou égale à 91%.

Quelles sont les modalités d’installation et d’entretien ?

L’installation d’une chaudière haute performance énergétique devra être réalisée de préférence par un artisan plombier-chauffagiste labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). C’est l’une des conditions pour bénéficier des subventions prévues par l’Etat pour ce type d’équipement (voir plus bas). Son installation peut s’effectuer au même emplacement que votre ancienne chaudière, aussi bien au sol que sur un mur. La chaudière haute performance énergétique pourra être alimentée soit au gaz (gaz naturel ou propane) soit au fioul.
Enfin, votre chaudière haute performance énergétique devra être soumise à un entretien annuel effectué par un professionnel pour garantir la performance de votre installation.

Chaudière haute performance énergétique : quels prix, quelles aides ?

Le coût d’investissement d’une chaudière haute performance énergétique sera fonction de différents facteurs comme la surface du logement (qui influera sur la puissance de l’appareil), le type d’énergie utilisée (gaz – naturel ou propane, ou fioul), la production d’eau chaude sanitaire, ou encore du modèle de l’appareil. D’après l’Ademe, la chaudière à condensation gaz présente le meilleur rapport performances/coûts dans le cadre de travaux de rénovation. Elle est aujourd’hui le système de chauffage le plus intéressant économiquement quels que soient les besoins de chauffage, peu ou très élevés*. A noter que l’investissement dans une chaudière gaz est en moyenne inférieur à celui d’une chaudière fioul. Ainsi, les prix oscilleront en moyenne entre 2000 à 4000€ pour une chaudière à condensation fonctionnant au gaz et entre 3 700 et 7 000€ pour un modèle fonctionnant au fioul.**

Il existe différentes subventions pour l’installation d’une chaudière haute performance énergétique. En plus du taux de TVA ramené à 5,5% ou de l’Éco-prêt à taux zéro, un crédit d’impôt de 30% peut également s’appliquer jusqu’au 31 décembre 2018 pour l’installation d’une chaudière haute performance, mais uniquement pour celles fonctionnant au gaz. Pour bénéficier de ces différentes aides, le particulier devra nécessairement faire appel à une entreprise labellisée RGE (Reconnue garant de l’Environnement).