Économies d’énergie : les aides et subventions

Vous souhaitez améliorer les performances énergétiques de votre habitation ? Avant de lancer votre projet, faites le point sur vos droits. Aujourd’hui, plusieurs types d’aides pour économies d’énergie et subventions pour économies d’énergie existent. A chaque projet de trouver les solutions de financement auxquelles il peut prétendre. En étudiant dès maintenant vos options de financement, vous monterez un projet de rénovation ou d’équipement économe, pertinent et durable…

L’éco-prêt à taux zéro, l’incontournable

Solution de crédit sans intérêt destinée aux travaux de performance énergétique globale du logement, l’éco-prêt à taux zéro permet aux propriétaires d’une résidence principale d’emprunter un montant maximal de 30 000 €, sous conditions. L’éco-prêt est aussi envisageable en copropriété, à raison de 30 000 € par logement, et pour les syndicats de copropriétaires.

Depuis 2019, un copropriétaire qui a bénéficié d’un Éco-PTZ individuel peut également bénéficier d’un Éco-PTZ en copropriété. Le montant des deux Éco-PTZ cumulés ne peut pas excéder 30 000 € au titre d’un même logement.

  • A qui s’adresse-t-il ?

Aux propriétaires occupants ou bailleurs d’un logement utilisé comme résidence principale et achevé depuis au moins deux ans, sans condition de ressources, mais son attribution dépend de nombreux critères.

  • Comment est-il attribué ?

Il est attribué pour les matériaux et équipements qui répondent à des exigences d’amélioration énergétiques et qui sont installés par des professionnels RGE (reconnus garants de l’environnement).

Depuis le 1er juillet 2016, les bénéficiaires d’un Eco-PTZ peuvent demander un Eco-PTZ complémentaire  pour réaliser de nouveaux travaux de rénovation dans le logement. L’offre de cet Eco-PTZ complémentaire doit être émise dans les 3 ans à compter de l’émission de l’offre d’Eco-PTZ initiale. Le montant cumulé des deux éco-PTZ ne peut pas dépasser 30 000 € par logement.

  • Pour quels types de travaux ?

Les travaux éligibles doivent être réalisés dans les trois ans qui suivent l’obtention du prêt.

Pour en savoir plus et connaitre la liste des travaux concernés par l’éco-PTZ :
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/eco-pret-taux-zero-eco-ptz

La prime MaPrimeRénov’ et le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Parmi les aides pour économies d’énergie, la prime MaPrimeRenov’ et le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) sont un incontournable pour les ménages qui ont déjà réalisé des travaux d’amélioration de leur habitat ou en prévoient.

 Les autres aides et subventions pour économies d’énergie

 L’Anah (Agence nationale de l’habitat), établissement public d’État, peut participer à vos projets de rénovation énergétique. Changer son chauffage, réduire sa facture énergétique, isoler son logement : autant de défis pour les budgets modestes ou les propriétaires bailleurs privés. Dans ces situations, l’Anah peut accorder des subventions pour économies d’énergie et pour un habitat plus solidaire.

Pour en savoir plus sur les aides de l’Anah : https://monprojet.anah.gouv.fr/

– Les collectivités locales – régions, départements ou communes – accordent ponctuellement des aides pour la réalisation d’économies d’énergie et pour l’amélioration de la performance énergétique de leur logement aux propriétaires résidants sur leur territoire et participant ainsi à valoriser un habitat plus durable en local. Isolation, menuiseries, équipements utilisant les énergies renouvelables : différents travaux peuvent être supportés par ces collectivités. Les aides locales existent sous forme de subventions ou de chèques énergie.

Les dispositifs « Coup de pouce Chauffage » et « Coup de pouce Isolation » proposent des primes jusqu’à 4 000 € en fonction des revenus pour des gestes comme l’installation d’une chaudière gaz, le raccordement à un réseau de chaleur, l’isolation des combles, d’une toiture ou du plancher bas, etc.

Pour en savoir plus, consultez le lien suivant : https://www.faire.gouv.fr/aides-de-financement/certificats-economies-energie .

 Les prêts pour l’amélioration du logement sont nombreux et vous permettent de composer la solution de financement la plus raisonnable possible… Prêt sur le livret de développement durable et solidaire (LDDS), prêt d’accession sociale (PAS), prêt à l’amélioration de l’habitat (PAH), emprunt collectif en copropriété : étudiez toutes ces solutions spécialisées.

Grâce au simulateur Simul’Aid€s, vous pouvez retrouver les aides financières dont vous pouvez bénéficier.

      ⇒ Pour en savoir plus sur les aides financières disponibles :
https://www.faire.gouv.fr/aides-de-financement