La chaudière à condensation pour réduire sa consommation d’énergie

Les chaudières à condensation modernes ont le vent en poupe. Bien plus performantes énergétiquement que leurs ainées, elles permettraient d’économiser jusqu’à 40% d’énergie par rapport à une chaudière ancienne. Un sérieux avantage qui est loin d’être le seul…

Le principe de fonctionnement de la chaudière gaz à condensation

Le fonctionnement de la chaudière à condensation repose sur un principe relativement simple : au lieu d’évacuer, et donc de perdre la vapeur des fumées de combustion, elle la récupère et la transforme en eau liquide pour réchauffer le circuit de chauffage. Rien ne se perd, ce « circuit de recyclage » permet de consommer moins d’énergie et donc de réduire sa facture énergétique. La chaudière à condensation permet ainsi de réaliser jusqu’à 40% d’économies d’énergie par rapport à une chaudière ancienne et de 20% par rapport à une chaudière standard récente. A cela s’ajoute la possibilité de l’associer à une énergie renouvelable.

  • La chaudière à condensation est très avantageuse à l’usage pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Crédit d’impôt pour l’acquisition d’une chaudière gaz

Selon l’Ademe, la chaudière à condensation gaz présente le meilleur rapport performances/coût dans le cadre de travaux de rénovation et est aujourd’hui le système de chauffage le plus intéressant économiquement quels que soit les besoins de chauffage, peu ou très élevés*. Autre avantage, l’investissement dans une chaudière gaz est en moyenne inférieur à celui d’une chaudière fioul.

Si vous installez une chaudière à haute performance énergétique, cet achat peut bénéficier, sous certaines conditions, du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). L’installation d’un tel équipement de chauffage entre en effet dans la liste des travaux de rénovation énergétique éligibles au CITE.

  • Il permet de déduire 30% du montant des travaux (équipements et/ou main d’œuvre) de ses impôts.

D’autres aides ?

  • Toujours dans la cadre de travaux de rénovation énergétique, le remplacement d’une ancienne chaudière par une chaudière gaz à condensation moderne peut bénéficier du taux de TVA bas de 5,5% (la TVA est directement appliquée par l’entreprise qui vend, installe et facture les travaux et les équipements).
  • Localement, d’autres subventions pour réaliser des économies d’énergie peuvent également être mises en place et proposées par les collectivités locales ou régionales.
  • Pour en savoir plus sur les démarches à mener pour trouver des aides financières, n’hésitez pas à contacter l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH).

Moins de consommation d’énergie, mais pas seulement

A court terme, l’installation d’une chaudière gaz à condensation permet de consommer moins d’énergie, et donc, de réduire sa facture. L’investissement initial (acquisition et installation de l’équipement) va lui être amorti en quelques années seulement.

Mais les équipements de dernière génération présentent également d’autres atouts :

  • Confort : la chaleur diffusée dans le logement est homogène et agréable.
  • Précision : les appareils modernes permettent une régulation et un pilotage précis des températures.
  • Moins de pollution : moins consommatrices, les chaudières récentes sont par conséquent moins polluantes.

*Ademe, « Modes de chauffage dans l’habitat individuel », décembre 2014

Tout savoir sur le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) en 2016