La Mairie de Préveranges a choisi le propane pour chauffer ses infrastructures

La Mairie de Préveranges, petite commune située dans le département du Cher, revient, avec le bureau d’études chargé du projet de rénovation des locaux de la mairie, sur le choix de l’énergie propane pour le chauffage du bâtiment.

cfbp-circle

« En 2010, nous avons été contactés par la municipalité de Préveranges pour installer ses services, l’agence postale ainsi que quatre logements sociaux dans l’ancien hôtel-restaurant du bourg. Cela impliquait une rénovation du bâti et de nouvelles installations énergétiques », se souvient l’un des collaborateurs du bureau d’études missionné. « L’objectif était d’atteindre un niveau d’efficacité énergétique comparable aux exigences environnementales du label « bâtiment basse consommation ». Pour atteindre cet objectif, ce sont les performances de l’ensemble du bâtiment (superficie habitable de 480 mètres carrés répartis sur trois niveaux, ndlr) qui ont été étudiées : l’isolation, les ouvrants et le système de chauffage. L’énergie utilisée jusqu’alors était le fioul via une chaudière qui datait de près de quinze ans. »

Le propane en pole position

« Avec le bureau d’études, nous avions plusieurs options », rappelle le Maire, M. Jacques Nicolas. « Le propane, le bois, le fioul, l’électricité et les énergies renouvelables. Le gaz de ville étant éliminé d’office puisque notre périmètre ne disposait pas d’accès aux canalisations. Le propane a émergé comme étant la solution la plus pertinente pour des raisons de maitrise des charges -c’est essentiel pour une petite commune comme la nôtre- mais aussi pour des raisons de confort et de respect environnemental. »

Un budget énergie divisé par 4 et des émissions de gaz à effet de serre
divisées par 8

Pourquoi le propane plutôt qu’une autre énergie ? « Nous n’avons pas retenu le bois à cause de son coût, des problématiques d’approvisionnement et donc d’autonomie ; les énergies renouvelables, pompe à chaleur et photovoltaïque pour leur insuffisance ; et l’électricité, à cause de son niveau de confort thermique inférieur, de son prix élevé et fluctuant, et d’une rentabilité moindre sur le long terme malgré un investissement de départ moins élevé. Concrètement, avec le choix du propane, notre budget énergétique annuel est passé d’environ 19 000 euros à environ 5 500 euros » explique-t-on à la mairie.

Une consommation détaillée

« Il était aussi important pour nous de pouvoir distinguer la consommation des bureaux de celle des logements. C’est ce que propose l’opérateur avec des factures indépendantes grâce aux compteurs individuels. Quant à l’approvisionnement, tout est géré à distance grâce au système de radiorelève. Le fournisseur est automatiquement alerté lorsque le niveau de gaz liquéfié est bas et vient remplir par camion la citerne enterrée juste derrière nos locaux. C’est transparent et l’installation a le mérite d’être discrète ! » se satisfait le Maire. Satisfaction partagée au bureau d’études : « L’ensemble des travaux doit permettre de réduire de 76% la consommation énergétique en énergie primaire et de 86% l’émission de gaz à effet de serre. »